Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· PATTERNS (30)
· Signature (30)
· Calligraphie (5)
· Freud (9)
· INTERPRETATION DE LA MISE EN PAGE (9)
· Caractérologie (16)
· Dessins d'enfants (6)
· Biorythme (3)
· #Billets récents (28)
· Astrographologie (16)

Thèmes

air analyse graphologique anna astrographologie astrologie autoanalyse calligraphie désinformation dr maurice périot eau ecriture éléments

Rechercher
Recherchez aussi :

Articles les plus lus

· Calligraphie majuscules gothiques vue par la graphologie
· Mise en page standard de lettre de motivation
· Comment analyser une signature Etape 1
· Signature vue par un graphologue #1
· Votre signature dit des choses sur vous!

· Pattern des G majuscules
· Pattern des T majuscules
· Comment relever des indices du stade 1 de LMM
· Pattern des F majuscules
· Pattern Q majuscule
· Paraphe ou signature
· Pattern des K majuscules
· Pattern des H majuscules
· Pattern des J majuscules
· Pattern des S majuscules

Voir plus 

Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 01.10.2007
Dernière mise à jour : 08.05.2015
581 articles


Pattern des H majuscules

Publié le 26/02/2008 à 12:00 par lagraphologiesaitquoi
Pattern des H majuscules


Billet 56

Le graphologue
Le graphisme du H majuscule typographique se résume à deux I ayant une jonction horizontale…

Alex
Nous avons vu que le N, lui, a une jonction penchée (fig. 43)…
Ainsi le N et le H typographiques ont un même graphisme à la jonction près !
Ce qui a été dit à propos du I majuscule (billet 43) est-il valable pour les traits verticaux du H ?

Le graphologue
Exact !
Attention : Ce que tu désignes comme « traits verticaux du H » est en jargon graphologique une HAMPE.
D’une façon générale la partie d’un graphisme dépassant le haut de la zone médiane (voir fig. 35) se nomme « hampe ».

Marie Jo
J’en déduis qu’une orientation approximative de la jonction engendre une ambiguïté du graphisme….

Le graphologue
Exact ! Et par analogie, cet indice dénote un certain attrait du scripteur pour l’ambiguïté.

Marie Jo (observant la fig. 44)
Par exemple, le H de la signature d’Henriette pourrait être pris (hors contexte) pour un N, alors que le H de la signature de Herbert est sans conteste le graphisme d’un H typographique majuscule..

Le Graphologue
Exact !

Alex
Henriette a donc un attrait pour l’ambiguïté ?

Le graphologue
Un indice tout seul ne peut faire aboutir à des déductions. On observe que dans ce même mot (les deux « t » forment un « u » ou « deux l »… c’est aussi un indice d’ambiguïté…

Alex
Les deux « t » d’Helyette forment un « H » ou le signe mathématique pi…Autre forme d’ambiguïté.

Le graphologue
Exact ! Nous aurons l’occasion de revenir sur l’ambiguïté….source problématique par excellence….
A suivre….



forum